• Taille du texte
  • Contraste
  • 04.10.2021
  • 3 min

LifeMapp : « Nous avons créé tous ensemble le cadre pour accueillir l’ensemble des informations que nous souhaitons donner aux patients et à leurs proches »

Mieux accompagner les patients en réanimation et leurs proches afin de réduire les traumatismes et séquelles psychologiques, tel est l’objectif de l’application LifeMapp, développée par Sofinco, marque commerciale de Crédit Agricole Consumer Finance en France, et La Manufacture CACD2 en partenariat avec la Fondation One O One. Découvrez un panorama de cette initiative au cœur de notre projet sociétal dans une série inédite de quatre portraits. Aujourd’hui Anne-Sophie Debue - Infirmière en réanimation et bénévole One O One, livre ses impressions en tant que soignante.
Anne-Sophie Debue

Pouvez-vous nous présenter la Fondation One O One et ses actions auprès des services de réanimation ?

One O One œuvre pour améliorer la qualité des soins prodigués dans les services de réanimation dans le monde, et mieux faire connaître au grand public les enjeux de cette spécialité. Son ambition est de sauver 1 million de vies d’ici 4 ans en faisant reculer la mortalité des patients les plus graves et en améliorant leur qualité de vie après leur hospitalisation en réanimation. 

Nous agissons aujourd’hui auprès de plus de 1200 services de réanimation répartis dans 66 pays, en (i) soutenant la recherche médicale, (ii) en accompagnant les soignants dans l’amélioration continue de leurs pratiques et (iii) à travers des programmes d’accompagnement des patients et de leurs proches pour mieux vivre pendant et après la réanimation.

Quel est votre rôle au sein de la Fondation ?

Infirmière en réanimation et docteure en éthique, je suis bénévole One O One depuis 2018, année de sa création. Pour moi, s’engager avec One O One, c’est donner encore plus de sens à mon métier de soignante. J’y réalise ainsi de nombreuses actions, notamment en tant que formatrice lors des formations à la réanimation cardio-pulmonaire dispensées en entreprise. Dernièrement, j’ai participé au développement de l’application LifeMapp en tant que rédactrice des contenus.

Comment est né le projet de l’application LifeMapp ?

LifeMapp est née d’un constat : la réanimation est un monde inconnu et souvent effrayant pour les patients et leurs proches. Cette expérience laisse des séquelles psychologiques douloureuses. En effet, le stress post-traumatique des patients qui survivent à un séjour prolongé en réanimation est 5 fois supérieur à celui des soldats de l’ONU au retour de mission.

Les études scientifiques montrent qu’informer et mieux communiquer autour de la réanimation permet de réduire ces séquelles. C’est pourquoi nous avons imaginé LifeMapp qui vise à faciliter et compléter le travail des soignants, en donnant aux patients ainsi qu’à à leurs proches un support contenant des informations et conseils pour se « familiariser » avec l’environnement de la réanimation, pendant et après l’hospitalisation.

Comment s’est déroulé la collaboration avec les équipes de Sofinco ?

LifeMapp a été conçue et développée grâce à un formidable groupe de travail multidisciplinaire et collaboratif, à l’image d’une équipe de réanimation. Les équipes de One O One, d’anciens patients passés par la réanimation, des soignants expérimentés, les équipes digitales de Sofinco et les équipes de La Manufacture CACD2 se sont réunies pour mener ce projet à bien. En totale collaboration, nous avons créé tous ensemble le cadre pour accueillir l’ensemble des informations que nous souhaitons donner aux patients et à leurs proches.

Quelles sont les prochaines étapes pour LifeMapp ?

Après une phase pilote concluante menée pendant l’été dans 4 services de réanimation en France et en Suisse, LifeMapp peut désormais être déployée dans l’ensemble des services de réanimation francophones qui en feront la demande. 

En parallèle, de nouveaux développements sont en cours, tels que la traduction multilingue des contenus et l’intégration d’un journal de bord digital et sécurisé permettant aux patients de se réapproprier la phase durant laquelle ils étaient dans le coma. Il est très efficace pour empêcher certaines séquelles psychologiques.

Le mot de la fin ?

Nous avons pensé LifeMapp comme un prolongement aussi chaleureux que possible de la communication des équipes soignantes. Nous avons hâte de voir LifeMapp largement utilisée et de l’améliorer. Ce projet constitue une passionnante aventure humaine, que nous souhaitons de tout cœur utile à tous !

 

LifeMapp est accessible depuis un smartphone, une tablette ou un ordinateur sur https://lifemapp.one-o-one.eu

Découvrez toutes nos chaînes