Pour une meilleure expérience de navigation et bénéficier de l'ensemble des fonctionnalités de ca-consumerfinance.com, nous vous conseillons d'utiliser le navigateur Edge.
  • Taille du texte
  • Contraste
  • 27.07.2022
  • 7 min

Sofinscope - Santé : Face à la hausse des dépenses de santé, près d’1 français sur 2 s’oriente vers les facilités de paiement pour étaler le coût dans le temps

Alors qu’une majorité de Français considèrent les dépenses liées à la santé comme prioritaires, plus de la moitié d’entre eux a déjà renoncé à se faire soigner en raison du coût. Pour être en capacité de supporter leurs dépenses de santé, de plus en plus de personnes s’orientent vers les facilités de paiement plutôt que la souscription d’une mutuelle complémentaire.

 

Les Français accordent une place centrale à la santé…

Aujourd’hui, les trois quarts des Français interrogés considèrent les soins de santé comme des dépenses prioritaires pour eux (75%). Cela est encore plus vrai chez les Français les plus âgés (86% des 65 ans et plus), chez ceux qui souffrent d’une infirmité physique, d’un handicap ou d’une maladie chronique (81%) et pour les personnes dont le foyer gagne 3500 euros et plus par mois (81%).

Outre les soins classiques, les médecines douces ont gagné en notoriété et en crédibilité depuis plusieurs années. Aujourd’hui, plus d’un Français sur deux (55%) a déjà eu recours à au moins une des dix formes de médecine douce : l’ostéopathie (37%) et l’homéopathie (27%) étant les plus prisées.


… mais ils se heurtent à des obstacles, notamment financiers
 

Le budget dédié aux soins de santé alourdit considérablement le budget global des foyers français. Près d’une personne interrogée sur deux juge que le budget santé pèse lourd dans ses dépenses (45%) et estime ne pas avoir les moyens de se soigner correctement (44%). Ce pourcentage s’élève à 58% pour les Français dont le foyer dispose de moins de 2000 euros par mois.

Les Français estiment ainsi dépenser en moyenne 48 euros de plus qu’en 2021 pour leur santé, pour un budget annuel moyen de 489 euros. Il s’agit de la plus forte hausse en un an (+11%) observée depuis le début du Sofinscope (2011).

Ce budget varie fortement selon l’âge. Le budget santé des personnes âgées de 65 ans et plus s’élève à 644 euros tandis que celui des jeunes de moins de 35 ans est de 385 euros. D’autres critères conditionnent également ce montant : l’état de santé ou encore le niveau de revenus. Les personnes dont le foyer gagne 3500 euros ou plus par mois allouent 601 euros par an à leur santé tandis que ceux plus modestes (moins de 2000 euros par mois pour le foyer) y consacrent 407 euros.

Le budget santé annuel des personnes qui ont recours à la médecine douce est nettement plus élevé que la moyenne du fait de leur prise en charge inégale selon les mutuelles : il s’établit cette année à 530 euros.

Dans ce contexte, un Français sur deux a déjà renoncé à des soins (52%, +4 points). Parmi les autres types de dépenses, l’abandon de consultations chez un spécialiste (32%), d’achat de petits matériels médicaux (22%) ou encore de consultations chez le généraliste (16%) est également en hausse.

Le recours à des facilités de paiement, une alternative pour financer des soins de santé

Quand ils n’y renoncent pas, les Français usent de plusieurs méthodes pour financer des soins de santé. Une partie d’entre eux change de mutuelle pour bénéficier d’une meilleure prise en charge mais moins qu’auparavant (20%, soit -6 points par rapport à 2021). Il en est de même pour la souscription à une mutuelle complémentaire (21%, soit -8 points par rapport à 2021).

D’autres alternatives permettent non pas de réduire le coût global de la santé mais de le répartir dans le temps. Les facilités de paiement répondent à ce besoin. 42% des Français y ont déjà eu recours pour financer un soin de santé : 38% ont fait appel au paiement en plusieurs fois, 28% au paiement différé et 8% au crédit.

Les soins dentaires sont ceux pour lesquels les facilités de paiement sont les plus utilisées.

 

Toute publication totale ou partielle doit impérativement utiliser la mention suivante : « Le Sofinscope – Baromètre OpinionWay pour Sofinco ».

Service presse de Sofinco :

Claire Garcia
presse@ca-cf.fr 
+33(0)1 87 38 22 81
+33(0)6 80 41 17 77

À propos du Sofinscope

Sofinscope est le baromètre de Sofinco, marque de Crédit Agricole Consumer Finance. Destiné à sonder les Français sur leurs habitudes de consommation et à mieux les comprendre, ce baromètre qui s’inscrit dans le quotidien des Français est réalisé par OpinionWay pour Sofinco, auprès d’échantillons représentatifs de la population française.

Cette étude a été réalisée auprès d’un échantillon de 1051 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, constitué selon la méthode des quotas, au regard des critères de sexe, d’âge, de catégorie socioprofessionnelle, de catégorie d’agglomération et de région de résidence. Les interviews ont été réalisées en ligne les 8 et 9 juin 2022 par questionnaire auto-administré en ligne sur système CAWI (Computer Assisted Web Interview).

Tous les résultats sont disponibles en ligne sur le site www.sofinscope.fr 

À propos de Sofinco

Sofinco est, en France, la marque commerciale de Crédit Agricole Consumer Finance, filiale de crédit à la consommation de Crédit Agricole S.A. qui distribue une gamme étendue de crédits aux particuliers et de services associés sur l'ensemble des canaux de distribution : vente directe, financement sur le lieu de vente (automobile et équipement de la maison) et partenariats. Sofinco propose des solutions souples, responsables et adaptées aux besoins de ses clients et de ses partenaires (grandes enseignes de la distribution, de la distribution spécialisée et institutionnels), qui s’inscrivent dans son projet « Sofinco for Good, la promesse d’un progrès partagé ». Le Benchmark UX Finance 2022 de Google a attribué à Sofinco.fr le titre de « Meilleur parcours client ».

Pour en savoir plus : www.sofinco.fr 

 

Découvrez toutes nos chaînes