• Taille du texte
  • Contraste
  • 19.02.2018
  • 7 min

58% des Français ont acheté des meubles ou objets de décoration en ligne en 2017

L’achat de meubles et de décoration en ligne prend son essor, même si l’achat en magasin reste prioritaire. Tels sont les principaux enseignements de l’étude commandée par Crédit Agricole Consumer Finance et la Fédération française du Négoce de l’Ameublement et de l’Equipement de la Maison (FNAEM) à l’Institut de Prospective et d’Etudes de l’Ameublement (IPEA) auprès de 5 000 ménages en France sur leurs critères d’achat de meubles et de décoration en ligne.

L’achat en ligne progresse…

Les Français sont toujours plus nombreux à acheter du mobilier et de la décoration en ligne. En 2017, 58% des ménages français (soit 16,1 millions de ménages) ont acheté des meubles ou de la décoration en ligne. Plus précisément, ils sont 45,7% (contre 33,4% en 2013*) à avoir acheté du mobilier en ligne et 39,6% (contre 35%) des objets de décoration. « La croissance du nombre d’acheteurs entre 2013 et 2017, plus rapide pour le meuble que pour la décoration, est la conséquence probable des nombreuses opérations de promotions ces dernières années », analyse Etienne Epitalon, Directeur des crédits de l’équipement de la maison, Crédit Agricole Consumer Finance France.

L’acheteur de meubles et de décoration en ligne est principalement un ménage de 40-59 ans, CSP+ et propriétaire de son logement.

Les meubles les plus achetés en ligne sont ceux de la chambre et du salon (47,7% des Français). Pour les objets de décoration, le linge de lit (63,1%), le linge de maison (49,4%) et les luminaires (41,1%) constituent le trio de tête.

76% des acheteurs de meubles en ligne (63% pour la décoration) préfèrent repérer les produits en magasin afin de tester le produit ou le toucher. A titre d’exemple, 56,7% des Français préparent régulièrement l’achat de leur canapé en magasin avant de l’acquérir sur internet. La réciproque n’est pas vraie : environ un tiers des acheteurs préparent en ligne leur achat en magasin, essentiellement pour se renseigner sur le prix.

 

… mais le magasin reste prioritaire

Les ménages interrogés préfèrent encore majoritairement effectuer leurs achats en magasin : 71% des consommateurs privilégient le point de vente physique quand une enseigne dispose à la fois de magasins et d’un site internet. Cette proportion s’établit à 67,2% pour la décoration

La cuisine est l’achat que les Français préfèrent faire en magasin (82,8% des consommateurs), suivi des sièges/canapés (71,4%) et des matelas (69,8%).

Les consommateurs expriment encore certaines réticences face à l’achat en ligne, souvent par crainte de se tromper lors de l’achat ou à cause des frais supplémentaires à payer pour la livraison.  

 

La digitalisation du point de vente intéresse encore peu le consommateur

La digitalisation du point de vente ne constitue pas pour le moment une préoccupation essentielle des ménages lorsqu’il s’agit d’équiper leur maison. Seulement 27% d’entre eux déclarent utiliser, quand cela est possible, le réseau wi-fi mis à disposition par l’enseigne dans ses magasins (+7 points par rapport à 2013).

Le principal avantage de la digitalisation du point de vente physique est de pouvoir mieux appréhender le produit : 55% d’entre des Français attendent en effet plus d’informations et 38% de pouvoir bénéficier de démonstrations du produit. Si 27% des ménages espèrent pouvoir en tirer plus d’autonomie dans leurs achats, le paiement par téléphone mobile reste encore anecdotique avec seulement 6% des ménages qui le souhaiteraient (+1 point par rapport à 2013).

 

 

*Etude menée auprès de 5 000 ménages en France sur leurs critères d’achats de meubles et de décoration en ligne commandée par le syndicat du meuble (FNAEM) et réalisée par l’Institut de Prospective et d’Etudes de l’Ameublement en novembre 2013.

Découvrez toutes nos chaînes